Notre Action‎ > ‎

Retours d'expériences

L'Egalité des chances mise en oeuvre par l'ESSEC est en constante adaptation pour toucher plus de jeunes et travailler avec des nouveaux publics. POLLEN et CAP MÉTIERS sont deux expérimentations qui ont permis au Centre THÉSÉE d'innover et de travailler avec de nouveaux acteurs.

POLLEN

Constat
Né de l’évaluation du programme PQPM, POLLEN repose sur 2 observations :
- pour développer l’impact d’un programme tel que PQPM dans les lycées, il faut toucher davantage d’élèves et de professeurs,
- la mobilisation des étudiants-tuteurs a atteint sa capacité maximale.



Expérimentation
Le programme POLLEN a été expérimenté auprès de 9 lycées du Val d'Oise, de septembre 2009 à juin 2014.
Co-construit avec l'Education Nationale, POLLEN répondait à trois objectifs :
- Développer les qualités attendues chez un étudiant : autonomie, travail d’équipe, recherche efficace d’informations, confiance en soi,
- Mûrir et construire un projet personnel d’étude ambitieux:
* Connaître les possibilités d’études supérieures, les filières et les métiers,
* Mettre en relation les données recueillies avec ses capacités et ses centres d’intérêt,
- Créer une masse critique dans le lycée pour renforcer la dynamique interne d’élévation de l’ambition.

Un principe de deux rendez-vous par mois a permis de multiplier les occasions de rencontres et de recueil d'informations :
- Un événement à l’extérieur du lycée (conférences, rencontres avec des étudiants et des professionnels…) pour se projeter dans l’Enseignement Supérieur,
- Un atelier dans le lycée encadré par deux professeurs référents (préparation de l’événement à venir, retour sur l’événement passé, méthodologie, culture générale, recherches documentaires, projets en groupes).



Bilan
Le programme POLLEN a concerné 450 lycéens de la Seconde à la Terminale et 62 enseignants.
On peut noter 3 types d’impact :
* Impact sur les lycéens : les lycéens font remonter que POLLEN apporte des réponses concrètes à leurs questions sur l’orientation. Ils apprécient les rencontres avec les professionnels et les étudiants, sortir du lycée, les temps en petits groupes lors des ateliers et la bonne ambiance qui y règne. Ils parlent du programme en famille et avec leurs camarades de classe non bénéficiaires du programme, et les invitent à participer à certaines conférences.
* Impact sur les professeurs : le bilan de leur mission fait ressortir 4 points fortement appréciés :
- le travail en binôme
- un rapport différent avec les élèves, une nouvelle façon d’intervenir auprès d’eux, être avec des élèves motivés, la confiance mutuelle qui s’installe
- la découverte de nouvelles techniques d’animation, de nouvelles méthodes de travail, de connaissances sur l’orientation parfois réemployées dans leurs cours ou en tant que professeurs principaux
- l’accompagnement d’un projet dans la durée, voir les élèves grandir
* Impact sur le lycée : très variable selon les établissements, cela dépend de la présence d'autres programmes d'Egalité des chances dans l'établissement, de l’implication du chef d’établissement...

Le modèle expérimenté était basé sur un pilotage centralisé de l’ESSEC, condition qui était nécessaire à la création et à l’expérimentation du programme. L’expérience a montré que la taille idéale pour un fonctionnement optimal est un partenariat avec 5 à 6 lycées, soit 100 à 140 lycéens par promotion.
Quand ces conditions ne sont pas réunies, le programme ne peut être mis en œuvre dans un tel format. Il convient donc d'adapter les outils et les supports déclinés par POLLEN afin qu’ils soient réinvestis dans les actions menées par les établissements, dans une plus grande autonomie.

Et aujourd'hui ?
- Le lycée Bellepierre, à Saint-Denis de la Réunion, s'est emparé du programme en 2011 et accueille chaque année une nouvelle promotion d'élèves. (lien vers la page "Actions en Outre-Mer")
- Les outils développés dans POLLEN ont été remis en forme et sont utilisés en autonomie dans les établissements (fiches et supports d'animation, livrets thématiques, quiz, démarche de projet...).
- Les thématiques abordées dans POLLEN, ainsi que les supports d'animation utilisés, ont été réinvestis dans le MOOC "Se préparer aux études supérieures".


CAP MÉTIERS

Constat
Chaque année, 150 000 jeunes sortent du système scolaire sans avoir obtenu un diplôme professionnel ou le bac, 
Parallèlement, certains secteurs d’activité ne trouvent pas assez de personnels dans des métiers en tension.


Expérimentation
L’ESSEC et l’Ecole de la Deuxième Chance du Val d’Oise (E2C 95) se sont associés pour développer ensemble CAP MÉTIERS, un programme qui propose à des jeunes sans diplôme un accompagnement personnalisé visant leur insertion durable dans l’entreprise.

Le cursus CAP MÉTIERS se déroule sur  5 mois, avec possibilité de prolonger l’accompagnement individuel au-delà :
- A l’ESSEC : 5 périodes de 3 jours (renforcement des compétences transversales, projets d’équipe et rencontres de professionnels)
- A l’E2C : 10 semaines de cours (formation de remise à niveau sur les savoirs de base, aide à la construction du projet professionnel)
- En entreprise : 9 semaines de stage, réparties en 3 périodes.

Différents leviers pédagogiques ont été mis en oeuvre, par exemple :
- La découverte de l’entreprise et des métiers par des visites et des échanges avec des professionnels passionnés par leur métier,
- L'ouverture culturelle, l'invitation à être curieux et créatifs : sorties, projets d’équipe...
- Le parrainage par des salariés de l'ESSEC pour accompagner dans la réflexion sur le projet professionnel et favoriser une meilleure compréhension des codes de l'entreprise.
- Des ateliers interactifs pour développer motivation, envie, audace, persévérance et dépassement de soi (ci-dessous : un atelier théâtre).

Bilan
Expérimentation de mars 2014 à juin 2015 : 
- 3 promotions de stagiaires
- 39 bénéficiaires directs (stagiaires accompagnés pendant 5 mois) et environ 40 bénéficiaires indirects (autres stagiaires de l'Ecole de la Deuxième Chance ayant participé à des séances Cap Métiers)

4 volontaires en Service Civique ont accompagné les stagiaires.

50 personnes de l’ESSEC impliquées :
-25 parrains-marraines
-25 intervenants : accueil en stage, témoignage, intervention thématique...
Plus de 20 intervenants extérieurs.

CAP MÉTIERS a permis d’expérimenter des nouveaux contenus (faire des choix, le savoir-être en entretien et en entreprise, la connaissance de soi, le travail en équipe projet…) qui ont été réinvestis dans le MOOC "Se préparer aux études supérieures".

Et aujourd'hui ?
Le partenariat avec l'E2C 95 se poursuit sous d'autres formes, pour mettre à disposition de la structure partenaire des ressources pour le plus grand nombre : 
- Continuer à mettre en lien le réseau des collaborateurs  ESSEC engagés, avec des jeunes de l’E2C identifiés par les formateurs (ex : rencontres sur le métier, accueil en stage, « conseils » et temps de partage avec des collaborateurs ayant été parrains-marraines...)
- Proposer des places aux jeunes de l’E2C lors des simulations d’entretien organisées pour le programme PQPM
- Mettre à disposition des équipes pédagogiques de l’E2C les ressources numériques créées pour le MOOC « Se préparer aux études supérieures » de l’ESSEC.

Plus largement, le partenariat se renforce par les éléments suivants :
- Interventions d’étudiants de l’ESSEC à l’E2C (expérience terrain, stage, bénévolat)
- Travail conjoint sur le décrochage en amont sur les lycées 
- Promotion des missions de Service Civique de l’E2C en interne à l’ESSEC