Nos programmes‎ > ‎

Une grande école : pourquoi pas moi ?

Une grande école : pourquoi pas moi ? : un programme de tutorat-étudiant à destination de jeunes de milieu populaire


Le programme en quelques mots

Dès 2002-2003, l'ESSEC lance le programme d'égalité des chances "Une grande école : pourquoi pas moi ?" (dit PQPM), basé sur du tutorat-étudiant. Aujourd'hui, ce dispositif est toujours aussi vivant, utile et apprécié des élèves, des familles et des établissements partenaires. Il permet aux jeunes de milieu populaire qui le souhaitent, d'aller plus loin dans la connaissance de l'enseignement supérieur, de développer les compétences qui y sont attendues et de se construire un projet d'études supérieures.

Le MOOC "Se préparer à l'enseignement supérieur", lancé en novembre 2015, s'est largement appuyé sur tous les enseignements tirés de ces dix années "d'expérience PQPM".

Le tutorat-étudiant, qui vient prolonger le MOOC, porte désormais de nouvelles ambitions :

  • Explorer de nouvelles thématiques : développer l'esprit d'entreprendre, la citoyenneté, le sens des responsabilité, les compétences numériques...

  • Servir de laboratoire pédagogique pour créer de nouveaux outils qui pourront, par la suite, être mis au service du plus grand nombre.





Les objectifs
  • Accompagner les collégiens et lycéens de milieu populaire et les aider à se projeter dans des études à la hauteur de leur potentiel.

  • Contribuer à diversifier le recrutement des grandes écoles et plus généralement des filières d'excellence.

  • Permettre aux étudiants de l'ESSEC de découvrir la grande diversité de la société française, à travers une expérience pédagogique innovante

  • Rassembler autour d'un même projet des univers qui se côtoient peu : le collège, le lycée, l'enseignement supérieur, le monde de l'entreprise ...



Les modalités pratiques

Un accompagnement personnalisé est proposé aux participants du programme. 
  • Le fil conducteur de PQPM est le tutorat-étudiant. Chaque semaine, les lycéens et collégiens retrouvent leurs tuteurs, étudiants volontaires et bénévoles de l'ESSEC pour une séance de tutorat de 3 heures sur un champ périscolaire. Les séances ont lieu à l'ESSEC ou à la mairie de Drancy. Un binôme ou un trinôme d'étudiants tuteurs encadre un groupede 8 lycéens ou collégiens.

  • Des sorties culturelles sont régulièrement organisées.

  • Des ateliers spécialisés sont proposés pendant les vacances scolaires : entretiens blancs, expression théâtrale, orientation, intervention d'associations étudiantes (négociation, plaidoirie, radio, étudiants internationaux...).

  • Des visites d’entreprise ou d'établissements d'enseignement supérieur.

Le programme PQPM se déroule tout au long de l'année de Troisième pour les collégiens, et sur deux années, en Première et Terminale, pour les lycéens.







Le programme PQPM propose un entraînement de fond, qui vise à développer chez les jeunes des compétences nouvelles :

  • Se sentir légitime et avoir une meilleure connaissance de ses capacités

  • Développer des comportements et compétences nécessaires pour réussir une scolarité ambitieuse (aisance orale, ouverture d'esprit, adaptabilité, sociabilité, responsabilité)

  • Mieux comprendre le monde qui les entoure, dans toutes ses dimensions, pour s'y sentir pleinement acteur.



Qui fait quoi ?

Les étudiants-tuteurs de l'ESSEC sont au cœur du dispositif. Ils animent chaque semaine et pendant un an des séances de tutorat. Cette expérience est très enrichissante pour les étudiants : développement de compétences professionnelles, mais aussi satisfaction de contribuer à une action sociétale porteuse de sens. L'engagement des étudiants dans le tutorat est aujourd'hui reconnu dans leur cursus d'études (validation d'un mois d'expérience professionnelle). Il peut également donner lieu à obtention de l'UVES, UV d'Engagement pour la Société.
Un responsable de chaque établissement scolaire est chargé de proposer le tutorat aux élèves et garantit la bonne articulation entre le lycée / collège et l'ESSEC.





L'évaluation du programme PQPM 

En 2012, à l'occasion des 10 ans du programme PQPM, deux études d'évaluation ont été réalisées.

  • L'une d'entre elle porte sur l'impact du tutorat sur les lycéens bénéficiaires et sur les étudiants-tuteurs.
    Cette étude est téléchargeable sur cette page.

  • L'autre porte sur l'efficience et le rapport coûts vs impact. et a été réalisée par le cabinet Accenture.
    Cette étude est téléchargeable sur cette page.
















L'essaimage du programme PQPM et les Cordées de la Réussite



Les Cordées de la Réussite institutionnalisent depuis 2008, des partenariats entre un ou plusieurs établissements d'enseignement supérieur (grandes écoles, universités), des lycées comportant des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ou des sections de techniciens supérieurs, et des lycées et collèges "sources" relevant prioritairement de la politique de la ville. Les Cordées proposent des actions diversifiées, telles que du tutorat, un accompagnement culturel, du coaching collectif... Les Cordées s'adressent à tous les élèves issus de milieux modestes dans une logique de démocratisation de l'accès aux études supérieures, et en particulier ceux issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ce dispositif national s'est inspiré d'un certain nombre d'expérimentations locales, dont celles menées à l'ESSEC.




Les Cordées de la Réussite en chiffres

Quatre des six programmes de l'ESSEC ont demandé et obtenu la labellisation "Cordée de la réussite" : Une grande école : pourquoi pas moi, PHARES, CAP ESSEC et plus récemment ARI@NE.

Au plan national :

  • En 2014-15, 65 000 jeunes ont bénéficié d'une cordée dans 2 000 lycées et collèges.

  • 341 cordées opèrent aujourd'hui sur le territoire.



Témoignage

Pauline, tutorée, PQPM - Message écrit à l'occasion de la cérémonie de clôture du programme en juin 2015.

"A l'école primaire, on nous avait déjà demandé ce que l'on voulait faire plus tard. Nous avons répondu pour la plupart : astronaute, président, docteur, footballeur, ou dans mon cas, milliardaire. Il y a déjà deux ans de ça, avant que l'ESSEC nous propose de participer à PQPM, nous plaisantions encore sur notre naïveté, comme si nous, petits jeunes de banlieue, ne pouvions pas faire des choses merveilleuses plus tard. Comme si nous, jeunes issu de milieux parfois défavorisés, n'avions aucune place dans la société. Aujourd'hui, je me sens plus forte que tout. J'ai pris confiance en mon potentiel, et j'ose parfois rêver. J'ai trouvé ma place, et si l'on me demandait aujourd'hui ce que je voudrais faire de ma vie, je répondrais : "de grandes choses". J'ai pris conscience, au cours de ces deux ans, que nous sommes l'avenir, et tout sera possible si nous avons Foi en nous. Si vous pensez que vous ne pouvez pas devenir de grandes personnes, si vous pensez que c'est impossible pour vous de construire la vie que vous souhaitez, laissez moi vous dire une chose : "Vous avez tort".
Ne doutez jamais de vous, et de votre potentiel. Nous sommes tous capables de réussir. Nous avons tous une intelligence profonde enfoui en nous. Le tout, c'est de savoir s'en servir à bon escient. Pour le bien de la société. Pour votre bien. PQPM m'a aidé à comprendre ces choses là. J'ai appris à m'exprimer, à ne plus avoir honte de ce que je suis. J'ai attisé ma curiosité, développé ma culture générale, créé des liens avec des personnes que je ne connaissais pas (ou peu)... Quand je rentrais dans cette grande école, je me sentais fière, presque invincible. Je pouvais combattre ma timidité et devenir presque adulte. Des souvenirs merveilleux de certains moments passés resteront gravés en moi pendant très longtemps. Alors, je ne peux que remercier toutes les personnes qui m'ont permises d'accéder à une telle opportunité. D'abord nos tuteurs, qui nous ont supportés, pendant tout ce temps (quel courage!). Puis aux responsables qui ont dû gérer et se couper en quatre pour nous permettre de faire des sorties ou des tutorats en toute tranquillité. Merci aussi aux professeurs référents et à notre principale, qui nous ont guidés et écoutés quand nous en avions besoin : merci d'avoir toujours été présents pour nous ! Etre si bien entourés nous rend encore plus chanceux ! Merci à toutes ces personnes formidables qui ont croisé nos chemins et qui nous ont permis d'arriver là. Et aujourd'hui, tout ce termine. C'est le début d'une période nouvelle. Et je pourrai même dire que c'est "le premier jour du reste de ma vie". Et je me demande maintenant : "Mais qu'est ce que je vais faire de mon mercredi après midi ? "Bonjour, je m'appelle Pauline Pilato et je viens de suivre le programme PQPM."








Fiche d'identité

Chiffres-clés
  • 122 lycéens et 98 collégiens
  • 2 sites de tutorat : l'ESSEC à Cergy (50 %) et la mairie de Drancy (50 %)

  • 38 étudiants-tuteurs

  • 9 lycées et 6 collèges collèges

  • 3 départements : 95, 78 et 93

  • 650 Alumni PQPM


Les publics

Jeunes de milieu populaire :
    - collégiens de 3ème
    - lycéens de première et terminale

Critères de sélection :
    - Etre dans un établissement partenaire
    - Avoir un potentiel scolaire identifié par les         
    enseignants
    - Etre motivé(e)
    - Etre issu(e) d'une famille peu familière des 
    études supérieures en France

Les dates-clés

• Lancement en 2002-2003
• Essaimage à partir de 2005
• Labellisation "Cordée de la Réussite" en 2008
• Etude d'évaluation réalisée en 2012
• 2015 : lancement d'une nouvelle ambition du tutorat-étudiant (V2)
• 2015 : déploiement sur de nouveaux territoires (départements 93 et 78)




Nos partenaires

La Fondation Deloitte est partenaire de l'ESSEC depuis 2006, date à laquelle les parrainages postbac ont été mis en place. En 2014, la Fondation Deloitte a renforcé son partenariat avec l'ESSEC en soutenant l'ensemble de ses programmes d'égalité des chances, en cohérence avec la Chaire Entrepreneuriat Social dont elle est également partie prenante.


La Direction Renault Après-vente a rejoint le groupe des partenaires de Une grande école : pourquoi pas moi ? en 2010. Depuis, la convention a été reconduite pour 3 ans. L'entreprise accueille régulièrement des jeunes des programmes pour une visite ou pour des jobs d'été. Les cadres de Renault quant à eux donnent volontiers de leur temps dans des simulations d'entretiens ou des découvertes de métiers.



Le Conseil Régional d'Ile de France soutient le programme de tutorat "Une grande école : pourquoi pas moi ?".


Contacts

Clara Kapela - Chef de projet PQPM 
kapela@essec.edu 

Claire Morkel- Assistante  PQPM 
morkel@essec.edu